Vivre ensemble

Publié le mardi 11 septembre 2012

A. Favoriser les conditions du mieux-vivre ensemble

Permettre à tout un chacun de trouver sa place et de participer à la construction de la société

Proposition 22. Outiller les acteurs : dans la suite de notre proposition 8 pour les enseignants, former les acteurs communaux (fonctionnaires en contact avec le public, travailleurs sociaux, médiateurs…), le personnel de police,… au dialogue interculturel

Proposition 23. Outiller les habitants 
- au niveau de la langue : avec l’aide des écoles, des écoles de devoirs, des associations, renforcer et développer les cours de langues officielles pour les adultes et les enfants de la commune ne maitrisant pas la langue
- Outiller les habitants avec la mise en place d’un kit d’accueil pour tout nouvel arrivant dans la commune reprenant l’ensemble des informations pratiques et administratives de la commune
- Outiller les habitants en développant et renforçant le parcours d’accueil des primo-arrivants (information sur nos institutions, nos valeurs et principes d’organisation de la société, les formations, les études, le système de santé …)

B. Développer la culture, vecteur d’émancipation

Valoriser Molenbeek et les Molenbeekois

Proposition 24. Défendre une culture diversifiée, comme Molenbeek : favoriser une offre culturelle diversifiée pour tous les publics et mettre en valeur la diversité culturelle : notamment soutenir les personnes et les communautés dans l’expression de leur propre culture et de leur patrimoine, favoriser dialogues, rencontres et métissages. L’offre de livres dans les bibliothèques doit plus tenir compte de la diversité culturelle des populations locales dans le panel des livres mises à disposition

Proposition 25. Reconnaître les associations culturelles réunissant des personnes d’origine étrangère et travaillant dans une perspective d’émancipation, soutenir leurs initiatives et favoriser les interactions entre elles et les autres associations

Proposition 26. Créer une cellule « image de Molenbeek » pour mieux identifier la commune et valoriser ses quartiers. L’image négative que les médias et certains politiques renvoient de la commune n’aide pas à susciter l’enthousiasme et à ce que les habitants eux-mêmes se sentent fiers de leur quartier et donc d’eux-mêmes.

Proposition 27. Réussir « Molenbeek Métropole culture 2014 » en en faisant un événement participatif, imaginé et réalisé avec les habitants, les artistes, les commerçants... et saisir cette opportunité pour faire un réel bond en avant en matière d’expression culturelle et de participation.

Proposition 28. Valoriser et encourage les artistes et artistes en herbe molenbeekois

Proposition 29. Développer des initiatives innovantes accessibles à tous : favoriser la connaissance de notre commune et de ses talents.
- Développer une « carte culture » donnant accès, tel un abonnement, dans tous les quartiers et tous les genres.
- Développer un mini festival de musiques et arts urbains co-organisé par la commune avec les habitants, les cafetiers, les restaurateurs, les associations et commerçants du quartier maritime. Un mini festival qui aurait une programmation permettant de rejoindre les intérêts des habitants du quartier et du public des festivals. Cela permettrait de vitaliser le quartier, revaloriser son image et développer la mixité.

C. Décloisonner la commune et favoriser le brassage et les rencontres

Ecolo-Groen Molenbeek souhaite développer davantage d’actions intergénérationnelles et interculturelles, de l’école aux maisons de repos, pour plus de bien-être et de reconnaissance mutuelle. De façon générale, les verts souhaitent être attentifs, dans tous les projets de la commune, à la dimension interculturelle.

Décloisonner l’action publique

Proposition 30. : faire travailler la commune avec ou en soutien des habitants et les associations. La commune considère que l’action sur le vivre ensemble est son monopole. Or, c’est évidemment aussi le fait des habitants et des associations. Il faut donc les susciter ou en tout cas les soutenir dans leurs initiatives de rencontres.

Décloisonner les territoires de la commune

La commune est divisée en plusieurs territoires et singulièrement entre ce qu’on appelle « le haut et le bas » de Molenbeek : il y a des barrières physiques (la voie ferrée), il y aussi barrières mentales, des préjugés, des méconnaissances, des craintes...

Proposition 31. Il faut multiplier les initiatives permettant de faire sauter ces barrières : via l’aménagement du territoire (on pense au site Tours et Taxis), via la mobilité (renforcer l’offre en transport en commun dans ce sens-là), via la mise en contact autour de projets communs entre les écoles, via des projets de quartier qui se rencontrent, via les activités culturelles et sportives…

Proposition 32. De la culture mélangée dans tous les quartiers, pour tous les publics : proposer dans toutes les parties de Molenbeek (Haut, Bas, Maritime) des activités mettant en valeur les différentes disciplines culturelles (musiques, danse, cinéma, sculpture, expositions...) pour tous les publics de toutes origines et le faire savoir aux habitants, quels que soient leurs quartiers, y compris par d’autres modes de diffusion que l’écrit (plan de communication, y compris journal communal avec un véritable agenda culturel..).

Proposition 33. Regrouper autant que faire se peut sous une même bannière toutes les activités culturelles communales et/ou publiques, avec ses différents lieux (Maison des cultures et de la cohésion sociale, Château du Karreveld, Centre communautaire maritime), pour offrir une plus grande lisibilité, sous la co-tutelle des échevinats de la culture française et néerlandophone. Ecolo-Groen souhaite pour la culture un label, une communication commune et une réelle coordination via un même responsable pour l’ensemble des lieux et des initiatives.


Retour au sommaire