Une super tour pour Molenbeek ?

Nous avons appris avec intérêt par la presse que la construction d’une tour était envisagée près du Canal soit à Molenbeek soit à Bruxelles. Si c’est à Molenbeek, ce serait, près de la place Saincteclette, pour une tour de 32 étages.

Publié le samedi 27 juin 2009

Cette tour devrait, selon le journal Le Soir du mardi 19 mai, s’élever à 99 mètres de haut, comprendre 28.000 m² de surface, deux étages de commerces, dont certains de type Horeca, 15 étages de bureaux et 15 autres de logements dont des logements de type subventionné et à caractère social et des logements de plus grand standing aux étages les plus élevés.

Cette construction est rendue possible suite à la modification d’un PPAS votée lors du dernier conseil communal de mai (point 9 Abrogation partielle du PPAS Léopold II). Il est possible que la construction nouvelle envisagée faisait partie, de manière discrète, d’un des nombreux documents soumis à la consultation des élus dans le cadre des documents préparatoires au conseil communal mais en tous cas, en séance publique, cet enjeu n’a pas été abordé.

Nous estimons que le projet de construction d’un tel ensemble aurait mérité et mérite encore un débat en conseil communal. En fait, de nombreux aspects peuvent être examinés : Plutôt contre ou plutôt pour de nouvelles tours ? Pour une politique de densification de zones déjà très peuplées ou pour la construction en dehors du centre ? Une identification renforcée du quartier est-elle plus souhaitable par la construction d’un grand projet prestigieux où par un projet d’un autre type (écoquartier, bâtiments plus modestes, mais de style original,...) ? Comment tenter que, cette fois, à la différence de ce qui s’est passé durant la seconde moitié du 20ème siècle, ceux qui vivent dans un nouveau grand immeuble non seulement se croisent, mais se parlent. Enfin, la question de la gentrification est intéressante. Le souhait de certains citoyens de revenir dans les grands ensembles alors que auparavant ils voulaient fuir Bruxelles, « où l’Europe en chantier vient nicher ses squatters dans les bureaux déserts de tours inhabitables » comporte des aspects très positifs en termes de mixité sociale, mais des risques pour les populations fragilisées habitant le quartier.

Pourrions-nous savoir :

- Si un débat à ce sujet est prévu ou envisageable en conseil communal et/où avec les habitants ?

- Si oui, quand ?

JPEG - 85.9 ko
Didier Coeurnelle et Sarah Turine

Interpellation de Sarah Turine, chef de groupe et de Didier Coeurnelle