Situation dans et aux alentours de la station de métro Ribaucourt

Nous savons tous que la situation du métro de Ribaucourt et aux alentours est difficile en terme de petite et moyenne insécurité notamment du fait de la vente et de consommation de drogue.

Publié le mardi 8 mars 2011

Ceci nuit à l’image de Molenbeek à Bruxelles et au-delà (notamment via les navetteurs venus des bâtiments de la communauté française et qui prennent le métro). Mais ceci nuit d’abord aux habitants du quartier c’est-à-dire une population dont la situation sociale est souvent difficile et qui utilise quotidiennement le métro.

Cette question a déjà été abordée indirectement notamment au conseil de police mais jamais, en tous cas durant cette législature, en tant que point spécifique à l’ordre du jour.

Pourriez-vous faire connaitre au conseil de police :

- Les statistiques disponibles sur le nombre de délits dans la station de métro et aux alentours en 2010 et les années précédentes (délits liés à la vente et consommation de drogue, vols avec ou sans violence, autres délits,...)
- La répartition des compétences de contrôle et répressive dans la station de métro et aux alentours
- Les contacts établis par les représentants de la zone de police avec la STIB et, le cas échéant, au niveau fédéral (Justice)
- L’éventuelle influence de l’engagement en cours de vigiles
- Le cas échéant, les modifications législatives et les mesures qui pourraient êtres prises à d’autres niveaux de pouvoir afin de mettre fin à ou en tout cas de diminuer l’insécurité.

Par ailleurs, disposez-vous d’éléments de comparaison avec les autres stations de métro de la zone particulièrement Simonis, toute proche ?

Annemie Maes et Didier Coeurnelle Conseillers de police

(Interpellation au Conseil de police du mardi 8 mars 2011)