Les quartiers de Molenbeek

Publié le mardi 11 septembre 2012

Pour Ecolo-Groen, il faut définir des priorités de rénovation urbaines durables et encourager des initiatives de transition écologique à l’échelle de quartiers :

Un lieu emblématique : la Gare de l’Ouest et ses rives (quartier Delaunoy, quartier Machtens) doit faire l’objet d’un programme ambitieux en collaboration avec la Région : valoriser le pôle multimodal de la Gare, développer des activités compatibles avec l’excellente accessibilité du site ce à l’échelle régionale (des activités commerciales, par exemple autour d’un complexe cinématographique, ou médiathèque, d’un marché couvert, ou la création d’un pôle d’enseignement), un programme ambitieux de logements sociaux et moyens, des espaces verts à l’usage des riverains (jeux pour enfants, potagers,…) et participation des habitants à l’élaboration de ce programme durable. Une fois de plus, ce site est stratégique pour le développement du maillage vert et bleu de Molenbeek en transition, de la réduction de la pression automobile, d’un projet de ville s’appuyant sur des valeurs de solidarité, d’égalité, de partage, de rencontres !

Centre Historique

Développer une image forte du centre en transition en s’appuyant sur la Maison des cultures, l’Académie de dessin, le Musée La Fonderie, les écoles ainsi que sur l’important noyau commercial de la chaussée de Gand, à la rue Ribeaucourt ou encore sur le Centre d’entreprises et le tissu associatif. Mieux intégrer les rives du canal au profit des habitants (petits et grands, piétons et cyclistes) et mener des actions volontaristes tant dans l’encadrement des activités commerciales, qu’en matière de réduction de la circulation et du stationnement.

Quartier Maritime

Prendre d’avantage en compte les jeunes, tant dans le développement de projets (à l’exemple du travail de l’école du cirque ou du Centre Communautaire maritime) que dans la gestion des équipements (à ouvrir davantage en soirée). (voir aussi projet maison de l’adolescent et du festival musiques dans les fiches sécurité et culture). Le site de Tour et Taxi doit, aux yeux d’Ecolo-Groen, à la fois permettre au quartier maritime de s’inscrire dans un vrai maillage vert et bleu, mais aussi être ouvert sur ce quartier, notamment par la création de services qui répondent aux besoins des habitants (crèches, salles de sport…), et une bonne accessibilité en transports publics (dont la création d’un axe fort depuis la gare du nord vers la rue Picard).

Quartier Heyvaert

Grâce au travail de la cellule Garages mise en place par Ecolo-Groen entre 2000 et 2006, l’activité de commerce international de voitures d’occasion a retrouvé la voie de la légalité et il y a eu une nette diminution des nuisances pour le quartier (notamment environnementales). Néanmoins, le défi reste important. Il faut petit à petit diminuer la pression de ce commerce de voitures sur le quartier, entamer une réflexion avec la Région pour un emplacement ailleurs en RBC plus adéquat pour ce genre d’activités, soutenir une revitalisation économique dans le quartier (nouvelles activités économiques, tels les centres d’entreprises, activités commerciales variées, équipements…) et continuer le réaménagement en faveur des habitants.

Quartier Duchesse

Ecolo-Groen préconise un processus de transition pour articuler au mieux les récents développements au bord du canal (logement et équipement), les projets de rénovation de la place de la Duchesse (un espace plus partagé doté d’un grand espace vert), une plus grande verdurisation du quartier, un renforcement des acteurs scolaires en lien avec les associations du quartier, et enfin le soutien aux citoyens qui s’impliquent dans le développement durable de leur quartier.

Quartier Elbers

Un de ses atouts majeurs est le site naturel du Scheutbos. Adopter et faire connaître le plan de gestion du site qui permette à la fois la protection des zones naturelles sensibles et un meilleur accès au public (promenades, visites nature...), l’extension du maillage vert et bleu vers les quartiers habités. La Maison de la Nature doit devenir une véritable porte d’entrée du site tout public sur le site (expositions, animations, exemplarité au niveau des technologies durables telle l’économie de l’énergie ou de l’eau, etc.).

Quartier Machtens

Le quartier Machtens est un quartier historiquement stratégique (siège social de Delhaize, parc Marie-José, équipements sportifs majeurs, logements ouvriers et sociaux). Pour Ecolo-Groen, il s’agit de trouver une voie entre la rénovation nécessaire de ce patrimoine, l’amélioration de l’espace public dont la rue Osseghem s’intégrant mieux au maillage vert et bleu de Molenbeek en transition (à la suite du Plan Oiseaux et de biodiversité de la Commune) , et des nouvelles initiatives en matière de rénovation des logements et équipements (certains immeubles ont plus de 50 ans).

Belle au Bois Dormant (projet de modification du PPAS) : Ecolo-Groen est évidemment très attentif à ce que la transparence de l’information soit totale et que la concertation ne soit pas qu’un faire-valoir. Ce dossier complexe nécessite de trouver un équilibre entre d’une part la préservation de la nature en ville, tant pour la préservation de la biodiversité que pour la qualité du cadre de vie et la nécessité d’augmenter l’offre de logements et de services dans ce quartier. Il importe que l’intérêt général l’emporte dans ce dossier.

Quartier Karreveld

Ses richesses sont à mieux exploiter : gestion écologique du parc (point fort du maillage bleu de la Commune), travail avec les commerçants pour développer des pratiques plus écologiques (ex :vente de produits locaux et de saisons, sains et équitables), renforcement du réseau des associations, écoles et autres acteurs locaux pour recréer du lien social et mieux prendre en compte les questions de santé et d’environnement propres au quartier. Faire du projet de quartier « gazomètre » un véritable projet de quartier durable, s’intégrant radicalement au maillage vert et bleu, valorisant les modes de déplacements reliant le quartier du Karreveld aux équipements scolaires et sportifs du Sippelberg, s’appuyant sur la participation des habitants (diagnostic en marchant, appel à projets, ateliers créatifs).


Retour au sommaire