Les déchets organiques et le compostage

Interpellation de Sarah Turine, au conseil Communal du 29 septembre 2011 sur les déchets organiques et le compostage

Publié le jeudi 29 septembre 2011

Au dernier conseil communal, nous avons voté le soutien de la commune à la mise en place d’un compost collectif dans un quartier de la commune. C’est évidemment un beau soutien à une initiative citoyenne.

Au-delà de l’aspect positif du projet collectif et du lien social, l’enjeu du compostage et du recyclage des déchets organiques est essentiel, non seulement en matière de gestion de déchets qu’au niveau des opportunités qu’amène le recyclage des déchets organiques (via le compostage ou la biométhanisation).

S’il est de la compétence de la Région de mettre en place une collecte des déchets organiques qui pourrait alimenter et rendre plus efficace la future unité de biométhanisation, la commune, en tant qu’acteur de proximité, doit mener une politique de sensibilisation sur l’enjeu des déchets.

Le compostage a en cela de belles vertus : au-delà du projet concret qui permet aux enfants et aux adultes de voir en quoi un déchet peut redevenir utile, c’est aussi une sensibilisation plus globale au lien entre l’être humain et son environnement, c’est donc d’autant plus important dans des quartiers urbanisés comme nous en connaissons dans la commune, c’est aussi un axe de sensibilisation à la question plus large des déchets, et de la propreté publique.

Ma question est donc de savoir si au-delà du soutien à ce projet, la commune a prévu d’être proactive en matière de compostage collectif (pourquoi pas en lien avec les écoles, le cpas, le resto social, les potagers collectifs,…) en proposant notamment la mise à disposition d’un fût, des formations compostage,…

EN vous remerciant de votre attention

Sarah Turine