La transformation des brasseries Bellevue

Interpellation de Sarah Turine, au conseil Communal du 25 août 2011 sur la transformation des brasseries Bellevue

Publié le lundi 29 août 2011

Les anciennes brasseries Bellevue font l’objet d’une transformation en profondeur avec d’une part un projet communal dans le cadre du contrat de quartier avec la future implantation d’un hôtel social et un projet privé comprenant, à ma connaissance un hôtel, des logements et d’autres équipements.

C’est évidemment une belle reconversion pour ce bâtiment historique et une belle vitrine aux abords du canal et à l’entrée de notre commune.

Je vous interpelle au sujet de l’avancement de ces deux projets aujourd’hui car à la lecture du PV de la commission de concertation suite à la demande de permis pour le projet privé, se posent quelques questions.

1. Quel est l’état d’avancement du projet communal ? Il semble plus avancé que le projet privé. Or les deux étant sur le même site, avons-nous l’assurance qu’il y aura une certaine harmonie et une cohérence, tant dans l’esthétique que dans la structuration et l’organisation des espaces ?

2. dans les considérations prises en compte pour l’avis de la commission de concertation, il est fait mention de l’étude CANAL et des recommandations du masterplan PSA. Pouvez-vous nous informer sur les éléments de l’étude CANAL qui ont un impact sur ce projet ainsi que des recommandations de ce masterplan ?

3. Vu l’importance de ce projet, tant au niveau du projet qu’au niveau de sa position symbolique et ultra visible en bordure de notre commune, avez-vous consulté le maître architecte pour qu’il donne son avis sur le projet privé ? Son avis aurait d’autant plus de pertinence qu’il est lui-même très au fait du projet communal ?

4. Enfin, outre le fait que l’avis de la commission de concertation comporte énormément de remarques, le fait que certains des acteurs régionaux, mais non les moindres puisqu’il s’agit de l’administration de l’urbanisme et la commission des monuments et sites, se soient abstenus, laisse craindre que le projet est loin d’être abouti et nécessite certainement des modifications en profondeur. Comment le Collège se positionne-t-il par rapport à cela ?

En vous remerciant de votre attention

Sarah Turine