La Belle au Bois dormant

Interpellation de Sarah Turine au Conseil Communal du 20 mai 2010 sur le dossier « Belle au Bois Dormant »

Publié le jeudi 20 mai 2010

Le projet de construction d’immeubles de logements dans la zone comprise entre le boulevard Mettewie, le boulevard Machtens, la rue de la Belle au Bois Dormant et l’avenue du Scheutbosch, nécessitant la modification du PPAS « 6D MOD » était à l’enquête publique jusqu’au 11 mai. Ce dossier, depuis son avènement suscite pas mal de remous dans le quartier.

Pour notre part, en tant qu’écologistes, nous sommes évidemment très attentifs à la préservation de la nature en ville, tant pour la préservation de la biodiversité que pour la qualité du cadre de vie. Néanmoins, la ville n’est pas la campagne et la densité et la compacité de l’habitat ont également énormément d’avantages pour le bon fonctionnement d’une ville, l’accès aux services, les questions de mobilité, et plus largement aussi les questions d’empreinte écologique et d’équité sociale. En outre, Bruxelles manque cruellement de logements, d’autant plus si l’on veut faire face au boom démographique attendu en région bruxelloise dans les 10 années à venir.

Le projet tel qu’il nous a été présenté l’année dernière nous semblait répondre à ce nécessaire équilibre entre la nature en ville, la qualité du cadre de vie et la nécessité de créer du logement. En effet ; la hauteur des immeubles a été diminuée. L’espace naturel est également préservé sur la partie du terrain longeant l’artère, permettant un accès plus facile à cet espace vert pour les habitants du quartier.

Néanmoins, ces dernières semaines, plusieurs critiques nous sont parvenues sur les risques d’inondation et les risques de mener un tel projet sur un sol marécageux. Pourriez-vous nous donner plus d’informations quant à ces risques et également nous informer des premiers résultats de l’enquête publique ?

Sarah Turine