Rue de l’avenir et alentours : quelle mobilité ?

Il y a une grosse année, en août 2010, des habitants interpellaient le Collège principalement au sujet des rues de l’Avenir et du Chien vert.

Publié le jeudi 29 septembre 2011

En ce qui concerne la rue du Chien Vert, des travaux d’aménagement sont en cours ce qui est positif. Par contre en ce qui concerne la rue de l’Avenir, la situation s’est plutôt aggravée alors que, conformément au plan communal de mobilité, la mise à sens unique de cet axe de circulation est prévue de longue date.

Comme vous le savez, la rue de l’avenir, particulièrement depuis la mise à sens unique de la chaussée de Gand (dont l’aspect « flux collatéraux » nous semble avoir été peu étudié), est un axe de circulation où beaucoup d’automobilistes circulent à une vitesse excessive. C’est particulièrement dangereux lors des sorties des enfants de l’athénée royal Serge Kreuz ou lors des sortie des fidèles d’une mosquée située également dans la rue, lorsque des véhicules stationnent sur les trottoirs (ce qui est malheureusement courant tous les jours et systématique les jours de marché). Enfin, vu l’état des trottoirs et leur occupation illégitime par des véhicules, les personnes à mobilité réduite (personnes handicapées, personnes avec poussette,…) sont obligés de s’aventurer sur la route.

Pour rappel, la majorité des citoyens de notre commune se déplacent à ce jour à pied ou en transports en commun. La politique de mobilité à Molenbeek n’est certainement pas la pire mais le niveau reste insuffisant. Et l’objectif régional est d’améliorer la situation en diminuant la circulation routière de 20 % d’ici 2018. Et je présume que cet objectif est partagé par la majorité des conseillers de cette assemblée. Mais je soupçonne aussi certains conseillers d’encore préférer le(ur)s véhicules motorisés individuels aux transports en (et intérêts) communs.

Dans sa réponse à l’interpellation de 2010, le collège déclarait :

Par la voix de son président (…) vous avez raison (…) la description que vous avez faite de la situation prouve bien qu’il ne s’agit pas d’une demande

excessive. Elle est au contraire tout à fait légitime et nous sommes bien conscients qu’il nous faut être attentifs et essayer de faire avancer les choses. Les permis d’urbanisme ont donc été délivrés mais il y a maintenant, bien évidemment, la mise en œuvre des chantiers qui va s’étaler sur un certain temps.

Et par la voix de l’Echevin des Travaux publics la partie de la rue de l’Avenir côté Parvis ayant été retirée provisoirement du projet pour des raisons de circulation dans le quartier, circulation conditionnée au sens unique de la chaussée de Gand et au réaménagement de la place Communale. Dès que le Collège sera fixé à ce sujet, on programmera évidemment les travaux pour rénover cette partie de rue.

Mais depuis, le dossier n’a pas avancé.

Il nous semble qu’il serait souhaitable de rapidement :

1. Réaliser la mise à sens unique prévue de longue date 2. Refaire et élargir les trottoirs 3. Créer une véritable piste cyclable 4. Installer un (ou des) ralentisseurs (parallèlement à ce vient d’être décidé pour d’autres voies de circulation de la commune)

Le collège peut-il me faire savoir si les pistes 2 à 4 peuvent être suivies et quand la mise à sens unique sera effectuée ?

Didier Coeurnelle Conseiller communal

(Interpellation au Conseil communal du jeudi 29 septembre 2011)