Ecolo-Groen Molenbeek soutient l’économie sociale, y compris les entreprises de travail adapté (aux personnes handicapées)

Dans l’ensemble de la Région bruxelloise, 1450 travailleurs handicapés s’activent dans les entreprises de travail adapté.

Ecolo-Groen Molenbeek soutient ce type d’entreprises d’économie sociale, qui participent à la transition écologique, en replaçant l’homme au cœur des préoccupations économiques , offrant ainsi une conception alternative à l’économie dite « classique ».

Publié le jeudi 30 août 2012

Ecolo-Groen Molenbeek adhère aux propositions telles que développées dans le mémorandum de la Fédération bruxelloise des entreprises de travail adapté (FEBRAP) pour les élections communales du 14 octobre 2012.

Proposition FEBRAP > Compenser le quota non-atteint par des marchés réservés aux ETA. Ecolo-Groen Molenbeek souhaite que la commune rencontre les quotas d’emploi et ce sans distinction de poste (par exemple les quotas doivent aussi s’appliquer aux enseignants, aux policiers, …). L’idée de compenser le non respect des quotas par des marchés réservés aux ETA nous semble pertinente.

Nous sommes aussi ouverts à discuter des quotas dans le privé, même si cela dépasse le cadre strictement communal.

Proposition FEBRAP > Impliquer des ETA dans le plan actuel développé par la commune

Ecolo-Groen Molenbeek propose de systématiser les rencontres entre responsables de service à l’Administration et représentants des entreprises de travail adapté, pour mettre en place des collaborations (dans le cadre de marchés publics ou en procédures négociées), puis pour les évaluer.

Proposition FEBRAP > Intégrer dans le prochain plan de l’Agenda 21 des actions visant à maintenir ou à mettre à l’emploi des travailleurs handicapés.

Ecolo-Groen Molenbeek souhaite qu’un-e échevin-e soit explicitement en charge de l’égalité des chances. Dans ce cadre, et dans celui de l’Agenda 21, un plan d’action pour la diversité (y compris avec des personnes handicapées), doit être adopté et mis en place.

Propositions FEBRAP > Réserver de temps à autre un marché public ou un lot à l’économie sociale pour les marchés spécifiques pour lesquels une concurrence peut être garantie parmi les acteurs des entreprises de travail adapté. + > Consulter la FEBRAP au cours de l’élaboration du cahier des charges pour vous assurer que du superflu discriminant n’y figure pas. + > Systématiser l’envoi de ces marchés à la FEBRAP + > Faire auditer par la FEBRAP les marchés à venir + > Mettre en oeuvre les 15 pistes de réflexion évoquées avec la commune et encourager le personnel communal concerné par ces collaborations.

Ecolo-Groen Molenbeek souhaite conclure chaque fois que c’est possible, des marchés publics durables. Il s’agit de vérifier systématiquement si une entreprise d’économie sociale pourrait être prestataire, en évitant dans les cahiers des charges toute mention inutile qui pourrait compliquer l’accès des entreprises d’économie sociale. Il s’agit dès lors de travailler en amont avec le secteur, y compris les ETA, pour vérifier que cette simplification est possible.

Proposition FEBRAP > Autoriser la sous-traitance pour permettre de faire entrer une ETA à l’un ou l’autre échelon de la prestation demandée.

Pour Ecolo-Groen Molenbeek, cela peut être envisagé. Il s’agira toutefois d’être particulièrement attentif à la rédaction des cahiers des charges pour éviter tout dumping via des sociétés hors économie sociale établies dans des pays aux droits sociaux limités.

Proposition FEBRAP > Inciter le comité de rédaction du magazine communal à réaliser un reportage dans le magazine communal sur les services proposés par les ETA.

Pour Ecolo et Groen, l’octroi d’un marché à une ETA serait une bonne occasion d’expliquer sur le site et dans le « Molenbeek Info » les spécificités de ce secteur.

Proposition FEBRAP > Mentionner le lien www.onsadapte.be sur www.molenbeek.be

Pour Ecolo-Groen Molenbeek, le lien existant actuellement devrait être valorisé lors d’une nécessaire refonte du site de la commune.

Plusieurs autres propositions de notre programme disponible sur www.molenbeek.ecolo.be permettraient, directement ou indirectement, de développer les ETA. Parmi ces propositions, citons :

- Investir « éthique » signifie placer l’argent dans des produits financiers qui investissent uniquement dans des entreprises qui développent des activités économiques tout en respectant un certain nombre de critères sociaux, environnementaux...

- Encourager l’isolation des logements privés par une mise en valeur des entreprises d’économie sociale

- Soutenir une « ressourcerie » d’économie sociale au niveau local ou intercommunal pour valoriser les déchets encombrants et autres objets devenus superflux.

- Soutenir la création d’entreprises, y compris d’économie sociale, répondant aux besoins durables des Molenbeekois dans les secteurs suivants : * métiers verts : la construction : isolation, électricité, recyclage. * métiers de l’alimentation durable : cuisiniers, bouchers... * ateliers de réparation de vélos voire de scooters * ateliers de réparation/recyclage d’appareils électroménagers * services de petites réparations de logements * ateliers de retouches et de réparation de vêtements * services à l’entraide, notamment intergénérationnelle, et les services de proximité (aides familiales,aides ménagères etc).

Notre programme complet se trouve à l’adresse http://www.molenbeek.ecolo.be/?De-l-ambition-pour-Molenbeek-Nos

Réponse rédigée par Sarah Turine et Karim Majoros, tête de liste et 2ème sur la liste Ecolo-Groen à Molenbeek