Dysfonctionnements à la MAIS

Interpellation du groupe Ecolo au Conseil Communal du 14 mai 2009 sur la MAIS

Publié le jeudi 14 mai 2009

En 2004, la Commune de Molenbeek lançait la création d’une AIS (appelée la MAIS) afin de compléter les outils de sa politique communale du logement et notamment d’augmenter le parc de logements sociaux accessibles à un public précarisé. Avec le soutien de la Région (subsides AIS) mais aussi des Contrats de quartier, la MAIS a été accueillie très favorablement auprès d’un certain nombre de propriétaires. Très vite elle est passée de 20 à 50 à 100 et aujourd’hui à 140 logements pris en gestion.

A la suite des élections de 2006, la Commune a procédé au renouvellement de ses représentants prévus au nombre de 6 sur un total 13 membres minimum à l’AG (art. 12 des statuts). Les représentants de la Commune occupent, bénévolement, des postes clé dans le fonctionnement de l’asbl, comme les postes de Président, trésorier et secrétaire. Même la fonction d’administrateur délégué est bénévole.

Cette équipe constitue le bureau qui, malheureusement après la démission de l’administratrice déléguée, ne s’est guère réuni en 2007 et en 2008 et n’a pas été en mesure de remplir son rôle d’encadrement du personnel de l’asbl pour réaliser au mieux l’ensemble de ses missions, gérer au mieux des logements en bon état, accompagner des locataires qui ont de plus en plus de difficulté à payer leurs loyers et charges, entretenir les logements et obtenir des propriétaires la réalisation des travaux nécessaires, etc.

L’asbl a aussi dû faire face à un certain nombre de rotations de personnel :3 coordinateurs en 5 ans, 2 comptables, 2 assistants sociaux… mais aussi 2 administrateurs délégués, dont le dernier a démissionné en juin 2008, le poste est depuis resté vacant.

Si ECOLO intervient aujourd’hui au conseil communal sur le fonctionnement de cette asbl, c’est que la situation est particulièrement grave, les dysfonctionnements trop importants que pour les passer sous silence. Il est urgent d’établir d’autres modalités de gestion notamment financière. La responsabilité des administrateurs est engagée, et indirectement la responsabilité de la Commune aussi.

L’AIS est un très bon outil au départ et la MAIS doit retrouver un second souffle pour répondre à sa mission. En effet, la crise du logement ne nous permet absolument pas de laisser un tel outil de côté.

Pour ECOLO, la Commune et ses représentants doivent au plus vite proposer au CA des décisions permettant de redresser la gestion financière et administrative de la MAIS. Voici quelques propositions :

- Le poste d’administrateur-délégué est resté vacant de puis bien trop longtemps. Il faut d’urgence remplir le poste mais il faut que le CA soit attentif à proposer une/des personnes qui ont les compétences d’administrateur délégué, pour ce type d’asbl (gestion d’un parc de logements, gestion du personnel et gestion financière – point toujours très délicat dans les asbl)

Pourquoi ne pas proposer dans ce cadre que l’AG compte un représentant du Logement Molenbeekois, qui pourrait être candidat au poste d’administrateur délégué

- La MAIS a grandi très vite, et les besoins en personnel que nécessite un parc d’une telle ampleur n’ont peut-être pas été suffisamment pris en compte. Pour que la croissance du parc puisse se poursuivre à terme, des mesures en matière de personnel (et leur financement) sont indispensables. Une des pistes serait de négocier avec le CPAS, à la suite de la Convention établie à la création de l’asbl, l’octroi rapide d’un travailleur engagé dans le cadre de l’article 60, permettant de compléter les besoins urgents de l’asbl pour l’entretien des logements pris en gestion

- Vu la situation financière particulièrement inquiétante, il serait très utile de faire contrôler les comptes 2008 par un organe indépendant.

Sarah Turine, Didier Coeurnelle et Ahmed Barro