Dansez et chantez ! Animation urbaine ou outil électoral ?

La presse s’est fait l’écho du défilé un jeudi de juin 2010 d’un groupe musical folklorique berbère les Gnawas portant des panneaux de candidats du parti socialiste et accompagnés de nombreux candidats du même parti dont certains sont par ailleurs membres du Collège.

Publié le jeudi 15 juillet 2010

Didier Coeurnelle, notre conseiller communal, a interpellé sur base de ces fait le Collège lors du conseil communal du 7 juillet. Il demandait au Collège de Molenbeek de savoir :

- Si le mélange activité électorale - activité folklorique pour une association subsidiée par la commune et qui a déjà été amenée plusieurs fois à défiler, sans accompagnement politique, sur le marché de Molenbeek ne suscite pas un malaise ;
- Si une autorisation a été demandée pour ce défilé ;
- Si le collège estime une autorisation nécessaire pour effectuer ce type d’activité. Dans ce cadre, s’agissait-il d’une activité à vocation rémunérée ou bénévole.

En réponse le président de séance, le Bourgmestre, a notamment affirmé qu’il n’était pas au courant de l’initiative avant qu’elle n’ait lieu, qu’il n’y avait pas eu de demande d’autorisation et que ce n’était pas nécessaire. Il a précisé qu’il s’était joint à cette initiative qu’il trouvait sympathique. Il a estimé que tout le monde avait le droit de faire une campagne électorale, y compris les gens avec peu de moyens et que cette initiative était bénévole. Notre conseiller a réfuté ensuite l’allégation de monsieur Moureaux suivant laquelle notre présence sur le marché avec du matériel d’information pouvait être assimilée à un stand qui par ailleurs n’aurait fait l’objet d’aucune autorisation.

Didier Coeurnelle a voulu aussi savoir si le président de séance exprimait son point de vue ou celui du collège. Et de fait, comme personne d’autre ne s’est exprimé, le Bourgmestre n’a pu que supposer que les échevins avaient la même opinion.

Notre conseiller a cependant exprimé son impression que la présence de ce groupe de musique donnait lieu à un mélange curieux des genres notamment parce que cette association était déjà passée au marché pour des activités soutenues par la commune.

Et il a conclu à la dernière allégation du Bourgmestre qu’il ne pensait pas c’était le genre de soutien qu’Ecolo Molenbeek aurait accepté.

Portfolio

Didier Coeurnelle