Création des commissions du Conseil Communal

Interpellation de Sarah Turine au Conseil communal du 25 janvier 2007 La création des Commissions prévue à l’article 20 du Règlement d’Ordre Intérieur

Publié le jeudi 25 janvier 2007

Dans le Règlement d’Ordre Intérieur du Conseil communal, l’article 20 institue la création de 3 commissions ayant pour mission de préparer les discussion lors des séances du Conseil Communal. Il est de la responsabilité du Collège des Bourgmestre et Echevins d’établir la liste de ces Commissions dans les trois mois de l’installation du Conseil communal.

Je me permets de vous interpeller aujourd’hui, au nom d’Ecolo, pour vous demander de ne pas négliger l’importance et l’intérêt crucial que peuvent avoir ces Commissions :

-  Valorisation du rôle des Conseillers communaux : Madame Schepmans avait déjà interpellé le Collège depuis les bancs de l’opposition quant à l’intérêt de ces commissions pour valoriser le rôle des Conseillers Communaux. Qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition, il est tout bénéfique pour le fonctionnement démocratique du conseil communal et donc pour une meilleure représentation des citoyens, que les conseillers communaux soient réellement impliqués dans le processus de réflexion qui précède toute prise de décision.

-  Soutien des Echevins : la réflexion qui peut être menée au sein de ces Commissions peut clairement enrichir le travail exécutif de l’Echevin, l’aider à prendre le recul parfois nécessaire pour aboutir à certaines décisions ou, a contrario, le soutenir et rendre ses décisions encore plus légitimes.

-  Partage des savoirs : ces Commissions sont aussi le lieu par excellence où des informations parfois trop détaillées pour être discutées en Conseil communal peuvent trouver leur place. Et la diffusion du savoir est la meilleure façon de l’éterniser et de le rendre solide pour le bien de tous et toutes.

-  Alimentation de la réflexion de fond : la réflexion et les discussions qui se tiennent au sein de ces Commissions ont également l’avantage, au-delà des dossiers directement concernés, d’alimenter une réflexion plus globale de long terme que tout élu se doit d’avoir pour œuvrer continuellement, toutes idéologies démocratiques confondues, pour le bien de la société.

Pour ces raisons, mais aussi pour ne pas faire perdre crédit au Règlement d’Ordre Intérieur, il me semble fondamental que le Collège des Bourgmestre et Echevins établisse la liste complète de ces Commissions et que le Conseil Communal puisse procéder comme prévu à l’article 20 à la désignation de leurs membres.

Sarah Turine Chef de groupe Ecolo